E-Girl Style : la nouvelle tendance

Contrairement à une certaine croyance populaire, les E-Girls ne sont pas des intelligences artificielles ou des influenceurs générés par ordinateur. Il s’agit tout simplement de jeunes qui se démarquent par une esthétique particulière et l’utilisation prononcée des médias tels que TikTok, Twitch et Instagram.

Le « E » dans « E-Girl » ?

Le « E » dan E-Girl est utilisé pour « électronique ». Cela est principalement lié à l’utilisation intensive des médias électroniques. Le terme existe depuis plusieurs années et est défini avec une origine plutôt négative dans le dictionnaire urbain de 2009.

À l’origine, l’expression indiquait de manière négative les femmes obnubilées par leur présence et leur statut en ligne.

Dans certains cercles comme celui des forums de joueurs, le terme e-girl est encore une insulte et est de temps en temps utilisé comme synonyme de l’expression péjorative « gamer girl ». L’hypothèse sexiste de cette communauté est que les femmes créent une seconde identité en ligne et prétendent être intéressées par des passe-temps tels que le jeu afin de susciter l’admiration des garçons.

Pour toutes ces raisons, le terme E-Girl peut être utilisé de manière descriptive, insultante ou ironique.

Qu’est-ce qui distingue les E-Girls ?

Comme décrit ci-dessus, le terme E-Girl a été initialement utilisé de manière péjorative pour exposer de soi-disant fausses personnalités en ligne. Dans le fond, ce sens demeure le même encore aujourd’hui, même si les concernés n’y sont plus autant affectés.

Alors que les influenceurs classiques essaient de rendre leur vie aussi intéressante que possible à travers des voyages ou des choses matérielles, l’esthétique avec laquelle les E-Girl se présentent est particulièrement importante pour elles. Les centres d’intérêts tels que les jeux ou les animes ressemblent plus à des accessoires qui contribuent à l’image globale du personnage.

Le style E-Girl

Niveau visuel, les E-Girl mélangent des éléments punk, emo, gothique, grunge et métal avec des accessoires colorés et parfois de la lingerie provocante. Elles exposent une apparence plutôt déroutante au premier abord. Les piercings et les tatouages ​​sont tout aussi populaires que les cheveux colorés et/ou tressés, le tout avec un maquillage exagérément grossier. En combinaison avec des filtres d’image, elles parviennent à créer de manière déroutante des looks presque semblable à celui de certains personnages féminins dans les animes. 

Ce style vestimentaire, les E-Girl le garde uniquement pour leurs réseaux sociaux et ne se présentent presque jamais loin de leur caméra vêtue de telle manière. TikTok et Instagram sont des salles d’exposition pour leur deuxième personnalité, qui dans la vraie vie, disparaît aussitôt.

D’où vient la tendance E-Girl ?

La popularité de la tendance tient en grande partie à l’application TikTok, sur laquelle les utilisateurs publient des vidéos courtes et concises avec un contenu amusant, musical ou théâtral. Les « vidéos d’usine E-Girl » sont particulièrement populaires dans le cadre de cette tendance.

Ce qui avait initialement des caractéristiques ironiques et comparable à un Meme, s’est avéré être un véritable miracle du clic. Plusieurs parmi eux possèdent des comptes avec des millions de followers sur TikTok. La montée en flèche actuelle de ce mouvement est probablement due à l’incorporation et au mélange de divers sujets branchés de la culture pop. 

Considération critique des E-Girls : une jeunesse déroutée

La plupart de ces E-Girl sont de jeunes personnes dépassant rarement les 25 ans. En jetant un coup d’œil aux différents comptes de ces influenceurs d’un genre particulier, il est clair qu’il ne s’agit pas d’une simple tendance jeunesse inoffensive. Beaucoup de photos les montrent dans des poses peu recommandables avec des vêtements étroits, couvrant juste assez pour ne pas enfreindre les directives de certains réseaux sociaux. 

Elles utilisent ainsi leur corps pour vendre aux internautes des produits en tout genre sur leur boutique en ligne. Certaines mettent même en vente des photos suggestives d’elles en contrepartie d’une bonne rémunération.

En considérant l’âge des principaux acteurs et leur capacité d’influence sur le monde des réseaux sociaux, la chose semble bien inquiétante.

 

Conclusion

Bien plus qu’une simple tendance passagère, le style E-Girl a réussi à occuper largement le devant de la scène sur Internet. Le temps nous dira s’il ne s’agit en réalité que d’une mode éphémère ou d’une transformation permanente de la culture jeunesse.